Projet scientifique

Années 2018 à 2022

 

1-L’Institut, un groupe de recherches en littérature de jeunesse 

 

Créé par Jean Perrot en 1994, un des premiers universitaires à enseigner la littérature de jeunesse à l’Université, à Paris 13, l’Institut s’est constitué en un réseau de chercheurs spécialisés en littérature de jeunesse. Il est constitué à l’instar d’une société savante. Il a également collaboré avec des bibliothécaires et des chercheurs indépendants.  Auparavant porté par des universitaires anglicistes, l’Institut regroupe actuellement une vingtaine de chercheurs, appartenant tous à la section 09, langue et littérature françaises, en France et pour une dizaine à l’International (Canada, Algérie, Maroc, Portugal, Grèce, Allemagne)

L’Institut fonde son projet scientifique sur plusieurs volets qui sont développés par des manifestations et des écrits, à la fois universitaires, de vulgarisation et de promotion de la jeune création : journées d’études, colloques, articles, création d’une revue, chroniques dans différentes revues, chroniques via son site internet, Prix critique, Prix graphique. 

Il offre la possibilité de plusieurs partenariats universitaires, sous la forme de conventions signées (notamment avec l’université de Cergy-Pontoise), de Groupement d’Intérêts Scientifiques (GIS) ou de formations communes. 

L’Institut soutient la recherche en littérature de jeunesse dans le domaine international. Il œuvre à la visibilité des projets mis en place et crée des partenariats avec différents pays. Il répond à des projets européens. 

Il se dote de spécialistes référents, chargés de développer des activités de recherche autour de thèmes privilégiés : les genres littéraires, en particulier les genres graphiques (album, BD), le conte, le roman, le théâtre, mais aussi autour de thématiques : l’égalité filles/garçons, la lutte contre les discriminations, la diversité culturelle ou des propositions didactiques : la lecture pour les tout-petits, le lien écriture/ lecture, le lien arts visuels/littérature, etc., et sur la question des supports (livres-objets, pop-up, livres-CD, littérature numérique, e-books).

Il valorise les apports transversaux des supports de la littérature de jeunesse : didactique, pédagogie, sémiologie, production d’écrits, oral, lecture, écriture. 

Il développe ses recherches dans une perspective pluri-disciplinaire avec des sociologues, philosophes, psychologues,  sémiologues, psychanalystes, etc. 

Il s’engage dans des partenariats universitaires d’envergure : par exemple, dans le projet MIXPRIM visant à étudier les impacts des normes sociales de mixité professionnelle dans les métiers de la prime enfance.  

 

2-L’Institut, centre culturel de la ville d’Eaubonne

Financé par la ville d’Eaubonne qui lui prête des locaux prestigieux- l’hôtel de Mézières- qu’elle partage depuis 2018 avec le Festival du Théâtre en Val d’Oise (FTVO), l’Institut est chargé de multiples actions culturelles qu’il développe avec la ville d’Eaubonne et en Val d’Oise en partenariat avec d’autres associations locales : Lire et faire lire, Lire 95, CIBLE 95, les médiathèques du Val d’Oise, l’Orange Bleue, le café des langues, les jumelages de la ville en direction de l’Allemagne (Budenheim) et de l’Angleterre (Matlok), l’espace Jeunesse et Famille et l’ESSIVAM notamment, etc. 

Il est un organisme de ressources qui soutient scientifiquement les personnes chargées d’éducation (personnels de la ville chargés du péri-scolaire, enseignants, bibliothécaires, chargés de mission action culturelle du Rectorat) ou engagées dans des projets culturels, par des formations et un accompagnement pour tout projet ayant un rapport avec la littérature de jeunesse. Il s’inscrit dans les orientations actuelles développées par le Ministère de l’Education Nationale et de la Culture : éducation à l’image, aux médias, développement du langage enfantin, développement des projets PACTE, lecture.

Il s’engage et soutient le Salon du livre d’Eaubonne en menant diverses actions d’accompagnement des enfants et des acteurs locaux : Prix coup de Pouce dans les écoles, comité de lecture du Salon, remise du Prix graphique.Il contribue à valoriser, diffuser et appliquer les thématiques du Salon du livre d’Eaubonne, dans un travail conjoint avec les enseignant·es partenaires du projet d’écriture. 

Il est un centre culturel de terrain mettant en œuvre des activités culturelles et artistiques élaborées en relation avec d’autres acteurs de la littérature de jeunesse : illustrateurs, éditeurs, auteurs, créateurs, comédiens, metteurs en scène : projets d’écriture, activités de créations plastiques, lectures à destination des tout-petits, des enfants et adolescents, des personnes multilingues, lectures théâtrales, ateliers de pratiques….

Ces activités sont suivies, évaluées et réalisées pour certaines par les étudiants de l’Université de Cergy-Pontoise, en particulier les étudiants du master 2 d’écriture créative. L’Institut constitue donc un laboratoire de type recherche-action innovant sur les pratiques d’écriture et les pratiques artistiques rattachées à la littérature de jeunesse et il permet de les réaliser concrètement. 

 

3-L’Institut est un centre de ressources

Constitué dans les années 90, années de militantisme associatif en France mettant en avant les apports bénéfiques de la littérature de jeunesse dans les domaines éducatifs, psychologiques et philosophiques, à l’instar de nombreuses associations (Ricochet, Livre au trésor, la Joie par les livres, le CNLJ), l’Institut a promu les bienfaits de la littérature de jeunesse et s’est doté d’outils critiques pour dispenser les moyens de sa reconnaissance littéraire : ouvrages, articles, conférences, colloques, revues, formations et comités de lecture. Il s’est associé aux éditeurs dans la promotion de ce champ éditorial.

Fort de cet ancrage et malgré la disparition de nombreuses associations, l’Institut est une des dernières associations de promotion de la littérature de jeunesse à perdurer dans le paysage local, national et international. 

Il présente un centre de ressources alimenté par les services de presse des éditeurs, des abonnements à des revues, des études dont il valorise les résultats, mais aussi un site internet de référence. Il présente un fonds original de conservation des thèses et des ouvrages critiques en cours de catalogage qui permet aux étudiants des universités locales, nationales  et de l’étranger de disposer d’un fonds de ressources inédit consultable et ouvert à l’emprunt. Sont contenus notamment dans son fonds les archives de l’association, les archives du prix critique et les archives du prix graphique, ainsi que les descriptifs des projets de recherche-action – sans compter l’immense fond de littérature jeunesse qui fait son identité complète. 

Il permet également de trouver des ressources pour la lecture aux associations locales, ainsi qu’aux enseignants et personnels en contact avec des enfants (personnel des services éducatifs des villes et membres d’associations), d’accompagner toute demande motivée par la création d’un projet culturel concernant la littérature de jeunesse. Il est constitué d’un fonds théâtre qui peut soutenir toute action dans le cadre des besoins et du travail effectué par le FTVO. 

L’Institut est un centre de formation à l’intention des enseignants, animateurs, éducateurs, bibliothécaires, acteurs et membres de la chaîne du livre (médiateurs, auteurs, illustrateurs libraires, éditeurs…), acteurs de la culture, membres d’association en lien avec le secteur de la lecture et la culturel, chercheurs, étudiants. Il propose régulièrement des formations de qualité, disciplinaires et pluridisciplinaires, dans tous les domaines de la littérature de jeunesse, en ouverture avec d’autres champs de recherche. 

Ses adhérent·es et bénévoles engagé·es dans la diffusion, la promotion et la recherche en littérature de jeunesse portent le projet professionnel et humaniste de l’Institut International Charles Perrault.