AMarie Petitjean, Secrétaire

AMarie Petitjean est secrétaire de L’institut International Charles Perrault depuis 2018

 

 

 

 

Elle découvre, arpente, collectionne, dévore, étudie et rêve la littérature de jeunesse, dans et hors du livre, avec une « insatiable curiosité » (cf. l’enfant d’éléphant des Histoires comme ça de Kipling !). 

Ses fonctions de maîtresse de conférences à CY Cergy Paris Université, responsable du master de création littéraire et de quatre diplômes en écriture créative, lui font observer de près les processus de création littéraire et la conduite d’ateliers d’écriture. 

Elle a écrit trois pièces pour le jeune public et des articles critiques sur le théâtre jeunesse, la littérature numérique, les robinsonnades (quelques liens par ici : 

http://strenae.revues.org/1461;  

https://actualites.ecoledeslettres.fr/arts/nous-notre-histoire-dyvan-pommaux-christophe-ylla-somers-un-auteur-dalbums-pour-la-jeunesse-sattaque-a-lhistoire-du-monde/

https://universiteouverte.u-cergy.fr/quand-la-creation-theatrale-pour-la-jeunesse-se-saisit-du-patrimoine/).

 

Elle aime beaucoup croiser les approches et traverser les frontières. Elle enfile souvent le costume de la Grosse bête de Monsieur Racine (merci Tomi, pour le prêt !). 

 

            

 

 

 

 

(2013). « Humour anglais pour enfants français », in V. Houdart-Merot (dir.), Rires en francophonie, Amiens, Encrage, Belles Lettres Diffusion, pp. 35-52.

 (2014). « Nous, notre histoire, d’Yvan Pommaux et Christophe Ylla-Somers. Où Pommaux s’attaque à l’histoire du monde », L’École des lettres, 106année, n°1, août-septembre 2014, pp.3-10.

(2015). « La littérature numérique pour jeune public : les applications numériques deviendront-elles des classiques de l’enfance ? », Les enjeux éducatifs de la littérature de jeunesse : perspectives idéologiques - perspectives didactiques, Anne-Marie Dionne (dir.), Revue d’éducation de l’université d’Ottawa, vol. 4, n°1, Ottawa, Canada, printemps 2015, p. 36-41.

(2015). « Adama de Simon Rouby : notre histoire commune », L’École des lettres, 2015-2016, n°2, pp. 55-56.

 (2015). « Littérature numérique pour jeune public : de quelques tendances de l’offre éditoriale contemporaine », Strenæ, n°9 : http://strenae.revues.org/1461.

(2016). « Les métamorphoses du livre jeunesse à l’heure des Digital Natives », in AHR, Christiane et MONGENOT, Christine (dir.), (D)écrire, prescrire, interdire : les professionnels face à la littérature de jeunesse aujourd’hui, ESPE, UCP/Canopé, AFEF, pp. 197-2019.

(2017). « Des robinsonnades inversées : Anne Hébert versus Michel Tournier », Les Cahiers Robinson, n°84, Université d’Artois, p. 129-144.

(2018). « Le statut du livre jeunesse dans les recherches sur la lecture : quelle place dans les revues au XXIème siècle ? », Carrefours de l’éducation, n°46, dossier « L’enseignement-apprentissage de la lecture », Sophie Briquet-Duhazé (dir.), pp. 27-40.

 

Plus de références ? si vous y tenez, c'est par ici : https://www.u-cergy.fr/fr/_plugins/mypage/mypage/content/apetitjean.html

 

 

 

Mais surtout... elle lit, travaille et rêve sous cette affiche - (renversant, non ?)

 

 

 

école des loisirs