Prix critique 2018

La gagnante du Prix critique est Florence Butti pour un article intitulé : "Heureuse la pluie : Une lecture d'Un grand Jour de rien de Béatrice Alemagna".

Une mention spéciale est attribuée à Caroline Dumont pour son article : "Les albums de Katsumi Komagata ou comment traduire la lente dépose du temps ".

 

Florence Butti a exprimé sa gratitude en retraçant ce qui l'anime : 

"Après des études de Lettres modernes et des Métiers du livre suivie d’une expérience magnifique avant d'être douloureuse dans l'édition, je me suis tenue éloignée des livres et des mots pendant plusieurs années. [...] Aujourd'hui,  je vous écris honorée et revigorée par votre lecture. Je vous écris en pensant à ce « Grand Jour de rien » de Beatrice Alemagna, à ce petit garçon, à sa maman, à toutes ces "microchoses inconnues" qui fourmillent et font poésie de cet album. Heureuse la pluie oui, qui révèle la beauté à portée des sens, la profondeur des liens, l’aventure d’un renversement au monde. L’œuvre de Beatrice Alemagna me nourrit, comme celle d’Anne Herbauts, comme celle d’Agnès Varda, dont j’ai appris la disparition hier. A cette pensée, je chemine alors un long moment avec les Glaneurs et la Glaneuse, avant de tout naturellement rejoindre ce petit garçon en imperméable orange fluo, les sens en éveil, à l’affût. Et ensemble, dans un petit airial des Landes où les jours de grand vent on se sent une île cernée d'océan, nous partageons une pomme de terre, malfoutue.

Grâce à ce travail, à cette aventure de recherche (toute modeste), j'ai repris goût et racines. Et grâce à ce Prix, confiance."