Gisèle Halimi contre toutes les injustices

 

 

Autrice : Evelyne Morin-Rotureau

Editeur : Oskar - Collection "Elles ont osé !" 

Parution : 12 novembre 2020

 

Roman documentaire - Dès 13 ans

 

 

 

 

 

Dans la collection “Elles ont osé !” des éditions Oskar, qui met en avant la vie de femmes célèbres, l’autrice Evelyne Morin-Rotureau nous offre une biographie romancée de l’avocate et féministe Gisèle Halimi, laquelle nous a quitté en juillet dernier.

 

Le roman suit son histoire de manière chronologique, de son enfance à nos jours. Après des études brillantes à Tunis puis à Paris, Gisèle Halimi commence sa carrière d’avocate en défendant des militants anticolonialistes dans les années soixante, en pleine guerre d’Algérie. Plus tard, elle devient célèbre en défendant Djamila Boupacha, militante FLN torturée et violée par des soldats français. Ce livre met parfaitement en avant le double combat de Gisèle Halimi, anti-raciste et anti-colonialiste d’une part, mais également fervente féministe : on peut y (re)découvrir sa plaidoirie lors du célèbre procès de Bobigny, ainsi que son engagement majeur, non seulement pour le droit à l’avortement, mais aussi pour son remboursement. 

 

En parallèle, nous suivons par touches discrètes sa vie personnelle, son rapport à ses trois fils et ses difficultés à obtenir le respect (sans même parler du soutien) de ses confrères masculins. Née à la fin des années 20, franco-tunisienne, d’origine juive et de famille populaire, elle fait continuellement face à l’antisémitisme, au racisme et à la misogynie des institutions dominées par les hommes, ce qui ne fait qu’alimenter son désir de justice. Grève de la faim, plaidoiries, tribunes dans les journaux, campagne électorale, elle ne perd jamais ses valeurs de vue et ne renonce pas à ses opinions malgré les obstacles 

 

Derrière la vie et les combats de Gisèle Halimi, Evelyne Morin-Rotureau dessine en filigrane les plus grands évènements du XXème siècle : l’indépendance algérienne, le passage à la Vème République, l’abolition de la peine de mort, le droit à l’IVG et la création du Planning Familial, l’Union Européenne... On y croise également les grandes figures littéraires et artistiques de l’époque tels que Breton, Camus, Picasso et le couple De Beauvoir-Sartre.

 

Ce roman nous fait ressentir ses bouleversements historiques sans jamais perdre l’attention des jeunes lecteurs, grâce à sa clarté et sa concision. Rédigé au présent de l’indicatif, découpés en chapitres assez courts, il n’en est pas moins riche d’informations ; il fait appel aux connaissances du lecteur sur le contexte historique et politique dans lequel se situent les événements décrits et contient plusieurs notes de bas de page, ainsi qu’une bibliographie et une filmographie. De plus, il aborde des sujets sensibles tels que la torture, l’avortement et le viol, sans détails graphiques mais sans auto-censure non plus. Il est donc accessible pour les élèves de collège qui possèdent déjà un bon niveau de lecture.

 

Dans la même collection, retrouvez nos autres notices :

- Rosa Parks, la femme qui a changé l’Amérique (Eric Simard, 2012)

- Harriet Tubman, la femme qui libéra 300 esclaves (Anouk Bloch-Henry, 2019)  

 

 

Charlotte Guillon-Legeay

 

Mots-clés : roman jeunesse - biographie - avocat - procès - injustice - féminisme - avortement - historique - droit des femmes