Jonathan Sato et les secrets des alchimistes

Auteur : Jean-François Morin
Editeur : Editions Le Lac aux Fées
Parution : 2 Novembre 2020
Roman fantasy - 446 pages - A partir de 10 ans

 

Résumé de l’éditeur : “Jonathan n’a que 10 ans, [mais] s’apprête déjà à détenir son dragonneau. Dans la famille Sato, c’est une tradition. On est chevalier dragon de père en fils et protecteur du royaume de Sitra depuis que l’épidémie de l’équyose a quasiment décimé le monde de ces fabuleuses créatures. Depuis vingt ans, les guerres ont pris fin et la vie est désormais plus paisible dans les rues de Vyria où Jonathan, sa petite sœur Emy et son meilleur ami Jany aiment à musarder. Mais un jour, lors d’une escapade au cœur de la Forêt des Nids, les trois enfants découvrent un souterrain oublié (…)”

Dès les premiers chapitres de ce premier volume des aventures de Jonathan Sato (un second tome est prévu pour cette année), on pense à la saga Eragonde Christopher Paolini, qui avait eu un grand succès auprès du jeune public.

Jean-François Morin explore la relation entre Jonathan, dix ans, et son dragonneau nouveau-né qu’il baptise Sanéma. Descendant d’une famille de chevaliers dragon, c’est à lui de créer le lien indestructible entre lui et son dragon, notamment avec du peau-à-peau, du contact physique, en lui parlant... Dans ce roman, les dragons sont traités comme des créatures sensibles dont il faut prendre soin, en les brossant, en les nourrissant, exactement comme des chevaux ; cela rend l’éclosion de l’amitié entre Jonathan et Sanéma d’autant plus touchante et originale.

Le contexte historique de l’univers dans lequel évolue les personnages du roman est détaillé et bien pensé ; les trois personnages (Jonathan, dix ans, sa petite soeur Emy, neuf ans, et son meilleur ami Jany) sont attachants et dégourdis. Ce roman respecte les canons des romans fantasy pour la jeunesse et des histoires de chevalerie sans être dans la répétition, ce qui est appréciable. Indiqué à partir de dix ans, il est toutefois à noter que l’usage du passé simple et d’un langage soutenu peut rendre difficile la lecture pour les enfants plus en difficulté.

Pour en savoir plus sur Jonathan Sato, rendez-vous sur le site de l’éditeur.

Charlotte Guillon-Legeay

mots-clés : roman ado - fantasy - chevalerie - dragon - créature fantastique - enfants - mystère - alchimie - pouvoirs magiques