La vérité sur les fantômes, Lisa Blumen

Autrice illustratrice : Lisa Blumen
Éditeur : Éditions du Rouergue
Parution : octobre 2020

Album  - À partir de 5 ans

Résumé de l’éditeur :

« Lisa Blumen nous raconte tout sur les fantômes, leurs us, coutumes et costumes, leurs goûts, leurs passe-temps favoris. Avec des images tout en douceur réalisées au feutre et crayon de couleur, elle nous entraîne dans un univers finalement assez ordinaire. Les fantômes restent des êtres bien vivants, comme les enfants, à la fois farceurs et trouillards, rêveurs et bien présents. »

L’autrice a eu l’idée du livre après avoir surmonté un deuil puis en dessinant abondamment et racontant des histoires personnelles avec ces personnages de fantômes. Jouer avec eux en les rendant touchants et drôles est une manière d’apprivoiser les mystères de la mort et de l’absence. Ainsi, contrairement à l’idée que les fantômes adorent faire peur, ce sont eux qui peuvent « être très trouillards » parfois, au point de faire pipi dans…leur drap ! La malice est présente dans les illustrations comme dans les mots. L’émotion figure aussi de manière subtile : l’association de l’expression « avoir le cœur lourd » avec le poids du boulet, attribut emblématique du fantôme, illustrée en deux doubles pages l’une si terne et la suivante si blanche et vide, montre la richesse iconotextuelle de l’album.

Il est à noter que plusieurs doubles pages peuvent être exploitées en classe de maternelle et faire l’objet de prolongement en séances d’apprentissage dans les domaines du langage, des activités physiques et artistiques. Deux planches très amusantes retiennent mon attention : elles mettent en scène une multitude de personnages recouverts d’un drap dans des positions et des situations très diverses. Une source intéressante d’exploration du corps et de sa dissimulation en salle de motricité pour les moyennes et grandes sections.

Grâce à la fraîcheur et la rondeur du trait de Lisa Blumen, son jeu avec les mots et les attributs du mythe fantomatique, le lecteur se laisse embarquer dans ce cache-cache entre le réel et l’imaginaire avec ces petits fantômes aux jambes qui dépassent sous les draps.  L’album s’achève sur une résolution finale qui donne, en partie, la clé du mystère…Était-ce nécessaire ? Mais il reste de nombreux voiles à lever dans cet album tendre et amusant pour découvrir la ou plutôt les vérités sur les fantômes.   

Bénédicte Charler

 

Mots-clés : album – enfance - fantômes – humour - tendresse