Demain est (presque) un autre jour, Michel Galvin

Auteur : Michel Galvin
Illustration : Michel Galvin
Editeur : Rouergue
Parution : septembre 2020

Album - Dès 6 ans

« Chaque chose à sa page. »

C'est un petit conte philosophique que nous livre Michel Galvin, de nombreux aspects du livre nous poussant à la réflexion sur la littérature, le personnage, l'illustration.

L'histoire ne veut pas suivre son fil pour Jaunejohnny et ses deux compères, Polo et Gojo. Leur rendez-vous habituel, un pique-pique prévu à la page 22, est compromis par l'apparition d'une énorme tache d'encre, une « mochetache » qui vient salir les pages du livre et perturber le cours de l'histoire, les empêchant de se rendre au dit pique-nique. Celle-ci semble se dérober malgré leurs vaines tentatives pour s'en débarrasser, mais les trois amis n'ont pas dit leur dernier mot... ils ne sont pourtant pas à l'abri de l'apparition soudaine d'un « tachemard » !

Nous avons là un album plein d'humour qui montre un grand travail d'écriture de la part de l'auteur. Il nous livre un texte plein de musique et de poésie, entre jeux de mots qui se font écho et jeux de sons, même si l'enfant ne comprend pas toutes les expressions tarabiscotées par l'auteur qui prend la liberté de les revisiter, c'est un plaisir pour les oreilles et pour les yeux. Les adultes quant à eux se régaleront.

L'auteur joue avec l'espace du livre en mettant en scène les déplacements de la tâche et des personnages d'une page à une autre. Il nous laisse penser que cette histoire n'est qu'un éternel recommencement, les personnages renversent le tachemard hors du livre sur la quatrième de couverture, contaminant aussi la première, ouvrant ainsi sur un nouveau jour, identique au précédent. Il s'amuse à nous faire réfléchir sur le concept même de fiction, les personnages ne semblent nullement avoir besoin de l'intervention du lecteur pour se balader à travers le livre et vivre leur histoire de manière répétitive, sans pouvoir, cependant, en changer le cours.

L'illustration est aussi singulière, les trois personnages sont identiques, tous vêtus d'un long uniforme et se distinguent uniquement par leur couleur, ils sont entièrement représentés par une couleur primaire (jaune, rouge, bleu). Ils évoluent dans un environnement étrange sur fond de page peinte grossièrement en blanc, qui se dessine à coup d'aplats de couleurs et de traits fins qui rendent l'illustration vacillante et presque vivante, animée.

Une expérience de lecture surprenante dont on ressort ravi !

Thèmes explorés : humour, poésie, littérature

Sarah Kaou