Comité de lecture du 1/12/2018

Happa no ko - Le Peuple de feuilles

 

De Karin Serres, Rouergueoctobre 2018

144 pages

12,60 €

ISBN 

978-2-8126-1689-

 

Née en 1967, Karin Serres est scénographe et auteur de théâtre. Elle a publié une quarantaine de pièces, dont la moitié destinée au jeune public (l'École des loisirs, Lansman, Théâtrales Jeunesse et l'Avant-scène théâtre). Elle a également publié des romans et albums pour enfants au Père Castor et à L'École des Loisirs. Au Rouergue, elle a publié plusieurs romans dans la collection zig zag et deux albums. C’est son premier roman pour adolescents, écrit à son retour du Japon où elle a séjourné un an.

 

Un matin, Madeleine, une ado vivant dans le quartier France 45-67, découvre que ses mains sont devenues vertes, elle s’empresse de les dissimuler dans des gants. Elle se demande s’il s’agit d’une maladie ou d’un nouveau jeu virtuel ? Désormais en effet ce dernier est la seule activité des humains sur une terre entièrement dominée par les robots où toute nature a disparu. Mais Madeleine n’est pas seule, de l’autre côté de la planète, dans le quartier Japon 23.58 Ken a lui aussi les mains vertes. Il initie Madeleine  au secret du pouvoir de leurs mains vertes qui leur permettent de traverser l’espace temps.  Forts de ce pouvoir, les deux adolescents vont découvrir l’existence d’étranges créatures les happa no ko.

Ce  court roman est une fable écologique empreinte de japonisme qui met l’accent sur les beautés de la nature. Il s’inspire des mangas. Plein d’aventures et de rebondissements il devrait plaire aux collégiens. La fin ouverte de cette dystopie évite les discours apocalyptiques. On peut regretter  toutefois un certain manque de rythme et une langue un peu plate.

 

Dominique Estève