Séance du 21 novembre 2020 : “On a toujours besoin d’outils pour écrire.”

Séance du 21 novembre : On a toujours besoin d’outils pour écrire.

 

Nous nous sommes retrouvés pour cette deuxième séance sur Zoom, toujours aussi nombreux et heureux de participer. La revue de textes présentée par David comporte un petit poème de Lorca, un extrait de La Possession du monde de Georges Duhamel, ainsi qu’un poème de Prévert, “Cortège”, qui fait sourire : “Un serpent à café avec un moulin à lunettes / Un chasseur de corde avec un danseur de têtes / Un maréchal d'écume avec une pipe en retraite...”

 

La séance d’aujourd’hui porte sur la technique des inversions, ou hypallages, qui consiste à déplacer et échanger deux mots dans une phrase afin d’en changer le sens ou le rythme. David nous donne un exemple simple : “Une souris qui courait dans l’herbe verte” devient “Une souris verte qui courait dans l’herbe” (et devient ensuite un escargot, mais c’est une autre histoire.)

 

Notre consigne du jour est d’écrire un texte, semblable à celui de Duhamel, où nous décrivons un paysage qui nous est cher puis d’en déplacer les mots afin de transformer cette description classique en un texte poétique. Si le ridicule de la dernière séance n’est plus à l’ordre du jour, la difficulté est toujours là, mais l’ensemble du groupe s’en tire bien. Nous avons particulièrement apprécié de pouvoir faire chacun notre petit magasin de mots, qui s’est avéré bien utile pour cet exercice. David Dumortier approuve : “On a toujours besoin d’outils pour écrire!”

 

Merci pour votre présence et nous nous retrouvons le 12 décembre pour notre prochain atelier.